Nigeria : les crédits pour l’importation des produits laitiers suspendus

owolabi93
Read Time1 Minute, 9 Seconds
Au Nigeria, la banque centrale a a ordonné aux bailleurs de fonds d’arrêter d’octroyer des crédits destinés à financer l’importation des produits laitiers.
Ce sont les banques nigérianes qui ont sonné le tocsin mardi. Plus question désormais d’emprunter de l’argent pour financer l’immolation du lait au Nigeria, a fait savoir la banque centrale à tous les établissements bancaires du pays.

Et pour cause ? Trop d’hémorragie financière, car la première économie africaine dépense entre 1,2 et 1,5 milliard de dollars par an pour importer du lait, annonçait en juillet dernier la banque centrale. L’institution avait également promis d’ajouter les importations de lait à sa liste restreinte pour les ventes en dollars. Il est également question de stabiliser le naira, monnaie locale. Mais la banque n’a pas précisé quand l’entrée en vigueur de l’interdiction.

Le président Muhammadu Buhari qui a fait de la diversification de l‘économie le pilier de sa gouvernance a récemment demandé à la banque centrale de cesser de financer les importations de produits alimentaires.

Le président Muhammadu Buhari a fait de la diversification de l‘économie du pétrole une politique centrale, mais une récente récession a ralenti ses plans, réduit les revenus du gouvernement et déclenché une série de dévaluations monétaires.

0 0
0 %
Happy
0 %
Sad
0 %
Excited
0 %
Angry
0 %
Surprise
Next Post

TICAD 7 : "plus de coopération avec l'Afrique" (Premier ministre japonais)

Le Japon offrira un partenariat renforcé pour stimuler l’investissement du secteur privé en Afrique. C’est la promesse du Premier ministre Shinzo Abe mercredi à l’ouverture de la septième Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique à Yokohama au Japon. Devant des dizaines de dirigeants africains et de représentants […]