GROUPE DE PRESSE LA GAZETTE DU GOLFE

benin  /  BENIN
Bénin: les conditions de la paix, c’est la vérité, selon narcisse Tomety

Face à la multiplication des appels à la paix qui a commencé quelques jours avant les élections législatives du 28 avril 2019 et qui s’est amplifiée près le dimanche 28 avril 2019, le professeur Simon Narcisse Tomety s’est interrogé sur la concordance des appels à la paix et les actes et propos de certains acteurs politiques.Depuis la crise pré-électorale qui a conduit à l’exclusion de l’opposition, la paix est menacée dans le pays. Cette menace s’est matérialisée le 28 avril 2019 et le 1er et 2 Mai dernier par des actes de violences jamais enregistrés au Bénin. Ce spectre de violences et de crise profonde suscite depuis peu de part et d’autres et sur le plan international des appels à la paix. Mais pour le professeur Narcisse Tomety, les conditions pour une paix durable mise en cause ne sont pas encore réunies pour honnêtement espérer une paix durable. La déchéance morale et éthique qui touche beaucoup de béninois comme une épidémie de fièvre à virus lassa depuis la conférence des forces vives de la nation n’est pas un terrain favorable estime-il pour faire éclore  la « fleur fragile », (pour emprunter l’expression de la conférence épiscopale du Bénin) qu’est la paix.

A croire l’ancien directeur de l’école de la nouvelle conscience, l’enlisement sociétal est palpable et il faut plus que des appels à la paix pour un retour véritable à la paix.  » Aucune condition n’est réunie pour la paix au Bénin. La situation est déjà trop pourrie et mille fois plus dégradante sur le plan moral et éthique qu’avant la conférence des forces vives de la Nation. » s’inquiète-t-il. Pour lui, le niveau d’enlisement est tel que la solution ne viendra pas des lieux de culte mais de la volonté de faire de l’espace pour permettre à la justice de s’exprimer.  » Nous avons assez prié au Bénin, ne nous leurrons pas, l’enlisement est palpable. La paix ne viendra pas de nos lieux de culte mais d’une justice libre et épaulée par un peuple qui la protège et l’encourage à résister aux trafics d’influences et à la corruption. » Selon lui, la paix ne viendra pas de la haute cour de justice ni de la cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (criet) mais du rétablissement de la vérité qui recule devant l’hypocrisie.

Précisons que le contexte politique socio politique ne s’est point calmé depuis le 28 avril 2019 car au sein des acteurs politiques de la mouvance et de l’opposition, l’heure est toujours aux accusations réciproques avec des propos qui ne favorise pas la paix.

Bénin – Législatives 2019: un...

Législatives 2019

03/05/2019  -  30

Les conseillers de la cour constitutionnelle ont procédé ce jeudi 2 Mai 2019 à la proclamation des résultats des électio...

Bac 2019: les convocations des ca...

EXAMEN DU BAC 2019

06/05/2019  -  42

Les candidats et surveillants de salle à l’examen du Baccalauréat session unique de juin 2019 (Bac 2019) sont informés q...

Bénin: les conditions de la paix...

BENIN

08/05/2019  -  35

Face à la multiplication des appels à la paix qui a commencé quelques jours avant les élections législatives du 28 avril...

Le Bénin pleure la mort du guide...

BENIN

14/05/2019  -  22

A Natitingou, dans le nord du Benin, visiteurs et voisins défilent sous un grand arbre pour présenter leurs condoléances ...

Intervention de l'armée autour d...

BENIN

03/05/2019  -  35

L'armée béninoise et la police ont délogé par des tirs d'armes automatiques les centaines de manifestants qui entouraient...

Le gouvernement satisfait une dol...

LEGISLATIVES 2019

06/05/2019  -  26

Le tronçon allant des feux tricolores de Cadjèhoun au Carrefour Bon Pasteur de Cotonou est désormais ouvert à la circulat...
MESSAGE DU PRÉSIDENT PATRICE TALON A LA NATION
Message de paix
MILITANTISME POLITOLOGUE

© 2019 Groupe de presse La Gazette du Golfe. Tous droits réservés | Edité par  HEAD Lines