GROUPE DE PRESSE LA GAZETTE DU GOLFE

afrique  /  BURKINA FASO
Kaboré limoge les gouverneurs des régions en proie aux attaques jihadistes

Kaboré limoge les gouverneurs des régions en proie aux attaques jihadistes

Ismail Brice Tito AFFAGNON   -   09/05/2019   -   19

Le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré a limogé les gouverneurs des régions en proie à des attaques jihadistes, selon un compte-rendu du conseil des ministres publié jeudi.

Le compte-rendu du conseil hebdomadaire des ministres qui s'est tenu mercredi soir fait état de la nomination de nouveaux gouverneurs dans cinq régions (sur 13), dont quatre dans le nord, l'est, le sahel et le centre-nord, des régions en proie à des attaques jihadistes. Les nouveaux gouverneurs sont pour la plupart des administrateurs civils ou des officiers, comme leurs prédécesseurs.

Selon le communiqué qui ne fait aucun commentaire sur ces remplacements, le lieutenant-colonel Saïdou Sanou gouverne désormais la région de l'Est, tandis que le colonel-major Salfo Kaboré est porté à la tête de la région du Sahel. Les administrateurs civils Casimir Séguéda et Justin Somé dirigent respectivement les régions du Centre-Nord et du Nord.

Pays sahélien pauvre, le Burkina Faso fait face depuis plusieurs mois à une explosion des violences attribuées à des groupes jihadistes, que les forces de l'ordre semblent impuissantes à enrayer, bien qu'elles assurent régulièrement procéder à des opérations contre ces groupes.

Dans les régions de l'est et centre est, un couvre-feu est en cours depuis mars et une opération y a été menée pour déloger les groupes armés "terroristes".

Confronté à une multiplication sans précédent des attaques jihadistes, le Burkina Faso a procédé, début février, à une vaste réorganisation à la tête de son armée en nommant une série de nouveaux chefs.

Attribuées principalement aux groupes Ansaroul Islam et Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans (GSIM), les attaques ont fait plus de 350 morts depuis qu'elles ont débuté en 2015, quelques mois après la chute du régime de Blaise Compaoré.

La majorité des attaques ont eu lieu dans le nord du Burkina, frontalier du Mali, mais elles se sont aussi étendues depuis l'an dernier à l'est et à l'ouest.

La capitale Ouagadougou a été frappée à trois reprises depuis 2016, avec un bilan total de près de 60 morts. La dernière attaque, en mars 2018, avait dévasté l'état-major général des armées, en plein centre-ville.

 


Augmentation attendue du nombre d...

RDC

07/05/2019  -  12

Les autorités sanitaires de RD Congo ont déclaré lundi s'attendre à "une augmentation" des cas de contamination et de d...

Réunion vendredi du Conseil de s...

LIBYE

10/05/2019  -  30

Le Conseil de sécurité des Nations unies discutera vendredi matin à huis clos de la situation humanitaire en Libye après...

"Violation" de l'accord de paix a...

Bangui

13/05/2019  -  11

Un des principaux groupes armés de Centrafrique a accusé le gouvernement de Bangui d'avoir violé l'accord de paix de Khar...

L'opposant Katumbi annonce son r...

RDC

07/05/2019  -  7

L'opposant congolais Moïse Katumbi a annoncé lundi son retour le 20 mai dans son fief de Lubumbashi, en République démocr...

L'ANC au pouvoir en tête des lé...

AFRIQUE DU SUD

09/05/2019  -  27

Le président sud africain, Cyril Ramaphosa, lors de sondernier meeting de campagne à Ellis Park Stadium à Johannesburg, A...

En Afrique du Sud, l'immense déf...

Afrique du Sud

09/05/2019  -  13

Les électeurs sud-africains l'ont répété à l'envi depuis des semaines, ils veulent du travail. Le défi imposé au ...
MESSAGE DU PRÉSIDENT PATRICE TALON A LA NATION
Message de paix
MILITANTISME POLITOLOGUE

© 2019 Groupe de presse La Gazette du Golfe. Tous droits réservés | Edité par  HEAD Lines